La rivière Maronne - Les Tours de Merle

La rivière Maronne

Affluent majeur de la Dordogne, la Maronne ceinture les Tours de Merle et contribue à faire du castrum une forteresse naturelle. Appelée aussi "petite eyge" ("petite eau"), la rivière a joué un rôle essentiel dans l'histoire de la châtellenie.

"Ici, la rivière et les hommes vivent en parfaite harmonie, ménageant les pauses et laissant le temps eu temps..."

La vallée de la Maronne

Classée à l'échelle européenne Natura 2000 et ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique Floristique Faunistique), la vallée de la Maronne recèle des espèces rares et protégées notamment une population de salmonidés exceptionnelle, telle la truite fario ou l'ombre sauvage. Vous aurez peut être la chance de repérer des traces de loutre, et d'apprécier les vols de libellules 

Le Pont ancien

A l'époque la plus prospère de Merle, entre le XIVème siècle et le XVIème siècle, on franchissait la rivière sur un pont fait de deux piles de pierres et un tablier de bois. Ce premier pont seigneurial était à péage. Suite à des crues successives de la Maronne, il fut entièrement rebâti en 1735 puis définitivement emporté 5 ans plus tard par une crue terrible. Durant tout le Moyen-Age, ce pont fut le seul recensé sur cette basse vallée. Aujourd'hui, le visiteur peut distinguer la base d'une des piles du pont côté Castrum. Un jardin médiéval a pris place sur l'ancien passage du pont.

Les ruines du Moulin

La promenade vers les ruines du Moulin permet de prolonger agréablement la visite en bord de Maronne. En amont de la rivière se trouvent les vestiges du moulin à eau utilisé au XIVème siècle pour moudre le seigle et broyer les noix afin d'en extraire l'huile. Ce moulin a été fonctionnel jusqu'en 1900. Des canaux de délestage régularisaient la force des eaux pour faire tourner les meules. Traversant le lit de la rivière, une digue ou "peyssière" fut édifiée au début du XIVème siècle pour faire office de réserve à poissons. Aujourd'hui les ruines du Moulin nécessitent une restauration d'ampleur.